CONFINEMENT, COUVRE FEU ? COMMENT TROUVER DU TEMPS POUR MOI ?

 Si paradoxalement, le confinement nous fait penser que l’on dispose de plus de temps pour soi puisque l’on économise sur les pauses repas du midi, les réunions, les différents rendez-vous et surtout le temps de trajet, en réalité les heures filent très vite et parfois les responsabilités s’accumulent. Avant la crise sanitaire, chaque moment était rythmé et millimétré : petit-déjeuner, emmener les enfants à l’école, aller au travail, etc.  Aujourd’hui tout est différent, les minutes semblent soit s’éterniser, soit au contraire filer à vive allure, avec à la clef, un nouveau rapport au temps et parfois peu de temps libre à se consacrer à soi-même… 

 


Trouver la motivation pour trouver du temps pour soi

 

À l’instar de toute initiative qui demande de sortir de sa zone de confort, le changement requiert de la motivation. Si vous ne trouvez pas l’intérêt de prendre du temps pour vous, ou si vous culpabilisez de vous détacher quelques heures par semaine de vos obligations, il est certain que vous allez trouver 1000 excuses pour ne pas le faire. : « Je ne veux pas délaisser ma famille », « C’est égoïste », « De toute manière, j’ai plein de travail en retard, etc. » Pourtant, il est primordial pour son épanouissement personnel et pour sa santé mentale de consacrer des moments dédiés à l’introspection, aux activités liées à des passions, en somme tout simplement des instants où vous ne produisez rien, mais qui sont résolument revigorants. Il faut se rendre à l’évidence, la terre ne va pas arrêter de tourner parce que vous déléguez certaines tâches, que vous levez le pied du travail ou que vous invitez vos enfants à se divertir seuls. Vous avez le droit de prendre du temps pour vous, mais encore faut-il trouver à quoi vous allez le consacrer. 

 

Apprendre à mieux gérer son temps


Pour tous les individus au monde, une journée dure 24 heures. Vous avez peut-être l’impression que certains s’en sortent mieux que vous, car d’après leurs dires ils ont le temps d’accomplir de tas de choses en plus de leurs obligations quotidiennes. Eh bien, il ne s’agit pas d’un miracle, mais de l’ensemble de quelques points clefs qui relèvent de l’organisation. Si tous les jours vous allez faire les courses, faites des machines, le ménage, aidez les enfants aux devoirs et passez des heures durant à cuisiner pour toute la famille tout en travaillant, il est évident qu’en fin de journée, même si du temps libre se présente à vous, vous ne saurez en profiter à sa juste manière. Posez-vous, faites un point et réfléchissez quels points vous pourriez améliorer. Peut-être que faire le ménage quotidiennement n’est pas nécessaire et que si tout le monde dans la maison fait des efforts pour le rangement, passer l’aspirateur deux fois par semaine suffirait. Idem pour les courses, en faisant une liste exhaustive et en ne dévorant pas tout dans le frigo, une fois rentré du magasin, vous devriez pouvoir vous en sortir avec un aller-retour par semaine. Les Français consacrent 2h et 41 minutes par semaine aux courses. Et vous, où vous situez-vous ? Quant à la cuisine, il suffit de préparer plusieurs plats à l’avance. Vous pouvez vous inspirer de la tendance du batch cooking et de la bibliothèque entière des « En 2h, je cuisine pour toute la semaine ». En libérant ce temps si précieux, non seulement vous n’aurez plus besoin de jongler entre différentes tâches pour saisir un instant à vous, mais qui plus est, vous aurez plus de temps pour votre entourage, et donc aussi pour vous !
Perdre du temps pour en gagner et en profiter 

 
Il est primordial de voir la gestion du temps comme celle d’un budget. Parfois, se serrer la ceinture est la meilleure des solutions pour réinvestir une épargne durement constituée. Pour les précieuses minutes de votre vie, il en est de même. Consentir à perdre une heure de sommeil toutes les nuits et se lever un peu plus tôt est une habitude parfois difficile à déployer, mais qui ne vous apportera à la longue que des bénéfices. Même si ouvrir les yeux et se lever relève parfois de l’exploit, le matin est la meilleure période de la journée pour entreprendre. Vous pouvez profiter de cette petite heure pour aller faire un peu de sport, bouquiner tranquillement en buvant votre café, prendre un bain en toute quiétude et sans générer de file d’attente, vous essayer à la sophrologie. Certes les confinements et les couvre-feux limitent les déplacements, mais parfois le bonheur est au pied de votre porte, voire même à l’intérieur de votre maison. Pas besoin de multiples artifices, seulement quelques minutes de solitude. En suivant cette routine, il se peut que vous enregistriez un coup de barre après le repas du midi ou en fin d’après-midi. Inutile alors de culpabiliser et de lutter contre le sommeil. Faites une sieste.  Beaucoup de personnes qui n’ont pourtant aucune obligation à ce moment précis de la journée continuent à rechigner à faire une sieste de perdre leur temps. Ils négligent alors toute l’importance des pauses et du manque de productivité/plaisir qui se dégage d’une activité faite en mode « zombi ». Rappelez-vous, cette petite heure est la vôtre, vous l’avez seulement épargnée le matin !
 

Cultiver une vie intérieure riche


À l’évidence toutes les contraintes liberticides induites par la crise sanitaire sont un grand poids pour le moral et même pour l’horloge biologique, carencée en vitamine D et perturbée par ce nouveau rythme imposé. Mais l’épanouissement personnel réside-t-il uniquement dans les divertissements types restaurants/bars/cinémas/théâtres/musées et soirée déjantée avec une bande d’amis ? La réponse est non. Le principe de prendre du temps pour soi est de le faire seul. Si le fait de voir sa maison plus peuplée que d’habitude et de devoir accorder davantage de temps à sa famille est un fait, en réalité, il n’y a aucune excuse pour se détourner de soi-même. Le temps de sieste ô combien salvateur, outre sa capacité régénérante est propice à la rêverie, et il reste toujours la méditation pour faire le vide dans son esprit. Vous pouvez aussi construire un monde qui vous est propre, la fantaisie n’est pas l’apanage des enfants. Mettez à profit votre créativité, faites des activités stimulantes, lancez-vous dans tous les arts que vous n’avez jusque-là jamais osé essayer ! N’oubliez pas : la liberté est dans la tête, et pas dans le corps.

0 Comments:

Publier un commentaire