LES TESTS COVID-19 ENFIN PAR LA SALIVE !

L’association SPARADRAP et le groupe Pédiadol se réjouissent de l’annonce faite par la Haute Autorité de Santé de 
la disponibilité prochaine des tests salivaires pour les patients présentant des symptômes.
Il est essentiel que les enfants puissent en bénéficier largement.


Ces tests salivaires consistent à prélever moins d’1 ml de salive sur la langue du patient et sont beaucoup plus 
adaptés aux enfants que les tests actuels nécessitant un écouvillonnage naso-pharyngé profond (prélèvement par le 
nez). Ceux-ci sont invasifs et très souvent générateurs de détresse et de douleur, les conséquences physiques et 
psychiques peuvent être notables. 
Néanmoins, sachant que la mise en œuvre de ces nouveaux tests risque de nécessiter plusieurs semaines et que 
beaucoup d’enfants sans symptômes ne pourront pas en bénéficier, il est essentiel de rappeler les bonnes pratiques 
pour les tests PCR par écouvillonnage :

➡️ Une information claire et adaptée avant d’effectuer le test permet de ne pas surprendre l’enfant et générer 
de la méfiance. Bien expliquer aux familles comment va se dérouler le prélèvement, en restant honnête sur le 
fait que ce geste est désagréable mais qu’il sera fait rapidement pour réduire l’inconfort. 

➡️ Une technique de prélèvement adaptée :

- le préleveur utilise des écouvillons fins adaptés aux enfants,

- l’enfant est installé sur les genoux d’un des parents, tête face au préleveur,

- les parents lui tiennent tranquillement les mains,

- la tête est légèrement inclinée en arrière par le préleveur qui pose délicatement une main sur le front, l’autre main 
tient le coton tige pour le prélèvement,

- le préleveur se tient légèrement sur le côté de l’enfant,

- au moment du prélèvement, le préleveur baisse le masque de l’enfant sous son nez en couvrant sa bouche.

➡️ La distraction pendant le test est un moyen très efficace d’apaiser les enfants inquiets, de soulager leur 
douleur et d’éviter le recours à la contention, insatisfaisante pour tous les protagonistes du soin. De nombreux 
conseils et recommandations sont disponibles pour s’initier à des techniques simples et peu couteuses...
 
➡️ La présence des proches est évidemment indispensable auprès de l’enfant pour le rassurer. Ils sont des alliés 
privilégiés qui peuvent activement participer au travail d’information et de distraction.
Pour respecter ces bonnes pratiques, il est fondamental que les prélèvements soient assurés par des professionnels 
avertis, formés et sensibilisés aux spécificités pédiatriques

 Les pratiques bien-traitantes des soins pédiatriques restent des avancées fragiles. Nous devons restons vigilants pour que l’urgence sanitaire ne balaye pas ces acquis.

0 Comments:

Publier un commentaire