TEST TECH : ON A VOULU EN SAVOIR + SUR BASS ME !


Le concept est aussi simple que complexe à imaginer n’est autre qu’un… caisson de basses pectoral ! Oui, vous avez bien lu, il s’agit d’une enceinte destinée non pas à vos oreilles mais bien à votre torse.

Prêt pour une nouvelle expérience sonore ?
Accrochez vos ceintures et montez le son, bienvenue dans une nouvelle dimension !



BassMe est un caisson de basse personnel qui vous permet de ressentir le son différemment d’une simple écoute. Disposé sur votre poitrine, BassMe vous propulse au cœur du son grâce à son système d’ondes sonores et ses vibrations. Il vous amène une nouvelle dimension d’expérience auditive et sensitive vous immergeant dans la musique, le cinéma ou les jeux vidéo.

Le caisson se présente sous la forme d’un module ergonomique venant se placer au contact de la cage thoracique. Sa technologie est brevetée et le produit est aussi simple à disposer qu’un casque audio.
Comme nous le savons tous aujourd’hui, de plus en plus de contenus tels que les jeux vidéo sont joués sans forcément avoir le système audio adéquat pour certains. Les écouteurs tels quels ne permettent pas d’avoir une sensation d’immersion totale dans le jeu à moins d’augmenter le son considérablement.


AVEC OU SANS FIL
Passée la découverte, il est temps de se jeter à l’eau. Mais pour ça, il va falloir faire le point sur les deux modes de connexion proposés : filaire ou Bluetooth.
Pas forcément intuitive de prime abord, la connectivité du BassMe se révèle être à la fois un atout et une de ses seules faiblesses. Explication !
Si vous choisissez d’utiliser le BassMe en mode sans fil, sachez avant tout que vous aurez besoin d’une source disposant de Bluetooth 5.0 – capable de diffuser sur deux connexions en simultané. Le tout, avec une portée de 9 mètres.
Dans ce mode, le BassMe ne permet pas de retransmettre le son par un de ses ports jack et l’appareil vous servant à écouter votre source sonore devra lui aussi être connecté.
Ne disposant pas d’appareil en Bluetooth 5.0, je me suis retrouvé bien embêté.
Mais c’était sans compter sur mon SAMSUNG S20+
Ce dernier m’a sauvé la vie et m’a permis de faire mon test sans fil.
Si vous choisissez d’utiliser le BassMe en mode filaire, son emploi se voudra bien plus simple mais vous obligera à trimbaler des câbles jack.
Dans ce mode il suffit simplement de brancher la source sur un des ports jack puis votre casque ou toute autre source d’émission sonore sur le second port.
Ma première réaction en voyant le BassMe a été de vouloir le tester avec de la musique !
Bien qu’il puisse être utilisé dans toutes circonstances, c’est vraiment l’utilisation que j’en attendais et je n’ai pas été déçu.

Dès les premières notes et quel que soit votre style de musique, vous ressentirez des vibrations telles que celles vécues en live.
Un très bon point pour l’objet qui a su se montrer efficace sur de nombreux genres. Vous vous doutez bien que sur des musiques électroniques ou R’n’B moderne gorgées de basses, le résultat est flagrant.
Après avoir fait le tour de ma discothèque, il était temps de tester le BassMe dans un usage où on l’imagine naturellement : devant un bon film !
Si je n’irais pas jusqu’à parler de déception, le BassMe s’est montré en deçà de mes attentes à ce sujet.

Les basses n’apportant réellement un ressenti que lors de scènes d’action, il m’a presque déçu. Je dis bien « presque » car après le visionnage d’un Star Wars, les batailles spatiales m’ont paru vivantes comme jamais.
Un très bon mélange mais qui ne saura s’accorder que sur des films à grand spectacle où tout explose toutes les deux minutes (l’occasion de revoir la filmographie de Michael Bay tiens !). En revanche, si le résultat se montre en demi-teinte devant un film chez soi, il me paraît évident d’imaginer la présence future du BassMe dans les salles de cinéma dans les années à venir tant l’immersion est renforcée lors des scènes les plus explosives.
Après tout ça, je me suis dis qu’il était temps de tester le BassMe dans un domaine où je ne l’attendais pas particulièrement, le jeu vidéo.
A noter que si les manettes de Xbox One ou de Playstation 4 proposent des ports jack intégrés, je me suis retrouvé bien ennuyé avec ma Nintendo Switch et encore une fois, mon Gulikit Route Air m’a sauvé la vie.
Et là mes amis, quelle surprise !
Si vous vous doutez bien de l’inutilité de la chose sur une partie de Fifa, je dois avouer avoir été bluffé sur le rendu d’un Mario Kart ! On ressent chaque boost, chaque carapace… Un vrai plaisir de jeu décuplé.

Pour moi, le bilan est plutot positif ! j'adore ce principe et je le recommande a tous ! 


Retrouvez le Bassme en vente sur le site officiel 

0 Comments:

Publier un commentaire